La création de « marketplaces » en plein essor. A qui le tour ?

2014 a vu un essor fracassant avec une croissance à deux chiffres des ventes

La création de « marketplaces » en plein essor

Le concept des places de marché n’est pas nouveau. Amazon, Rueducommerce, PriceMinister pour ne citer que quelques acteurs majeurs, ne sont pas nés d’hier. Pourtant, les places de marché profitent aujourd’hui d’un second souffle. 2014 a vu un essor fracassant avec une croissance à deux chiffres des ventes.

Tout le monde connaît les places de marché !

Deux tiers des internautes français auraient déjà utilisé une place de marché, pour acheter ou vendre. Un bon score, qui bondit à 95% lorsque l’on explique clairement ce qu’est une marketplace(1). Oui, le concept n’est pas forcément maitrisé par les consommateurs. Il faut avouer qu’entre les places de marché transactionnelles (qui permettent le paiement) et celles qui se limitent à la mise en relation (sans paiement en ligne) on peut s’y perdre. C-Discount, Darty, La Fnac ou encore Nature et Découvertes ne sont plus que de simples sites e-commerce, mais des places de marché à part entière.

On distingue 3 types de marketplaces :

  • Les pure-players, type Amazon, qui sont spécialisés dans la vente en ligne exclusive. Les vendeurs tiers (particuliers et professionnels) peuvent s’inscrire et profiter d’outils prédéfinis.
  • Les hybrides, type FNAC, qui cumulent vente on et off-line.
  • Les spécialistes : il s’agit de places de marché thématiques, souvent positionnées sur des niches.

Les raisons du succès des places de marché

Les chiffres de l’année 2014 sont éloquents. Selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), les places de marché concentrent 21% du volume d’affaires des 40 plus grands e-commerçants français. Sur une année, les ventes y ont explosé de 54%. Au total, c’est un CA de 2 milliards d’euros que les marketplaces génèrent en France. Comment expliquer ce succès ? Les places de marché accompagnent l’évolution du e-commerce. Oui, il existe aujourd’hui de plus en plus de boutiques en ligne, mais cette multiplication de l’offre n’est pas sans conséquences. Les acheteurs sont méfiants face à un vendeur inconnu et cherchent de la réassurance. Les places de marché – avec leur statut tiers de confiance, de garant des processus – limitent les doutes.

Les places de marché ont de nombreux atouts :

  • Elles concentrent un choix important, qui facilite l’expérience d’achat pour l’internaute ;
  • Le service est assuré par la place de marché et des indicateurs viennent rassurer le client (paiement sécurisé, moyens de contact, etc.) ;
  • Pour des commerçants indépendants, les places de marché apportent une bonne visibilité et génèrent des ventes complémentaires (moyennant une commission et parfois un abonnement mensuel).

Tout le monde semble y gagner. Le e-commerce standard est-il ainsi condamné ? Non, mais les enseignes qui souhaitent se développer doivent tenir compte de cette solution. Muer en marketplace est une excellente solution pour se diversifier, mutualiser les coûts et ainsi optimiser les prix et la marge.

Alors, prêts pour construire votre marketplace ?

Construisons ensemble votre cadrage de projet : business plan, benchmark de solutions et plateformes e-commerce existantes, marketing relationnel, cahier des charges pour créer votre marketplace et prendre votre envol !

 

Source : (1) baromètre Mirakl/Sorgem/IBM sur la perception des marketplaces en France

0 commentaires

Votre commentaire

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *